Etudiants

Post-Doctorants

Nazarii Sabat a fait ses études à l’université de Lviv en Ukraine. Il a ensuite fait sa thèse à Prague, dans le groupe du Pr Michal Hocek et a été diplômé en 2017. Il a ensuite rejoint la France pour un post-doctorat à l’Université de Cerguy-Pontoise où il s’est intéressé à la synthèse de prodrogues C-nucléosidiques. Il a rejoint l’équipe au début 2019 à l’ICSN pour travailler dans le domaine de la catalyse à l’Au(I) et la fonctionalisation d’indoles. Très polyglotte, Nazarii aime voyager et faire du sport.

Doctorants

Vincent Delattre  : Après des études en classes préparatoires au lycée Lakanal de Sceaux, Vincent a intégré l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier ENSCM en 2015. Après deux stages de recherche au sein des entreprises Bayer et Novartis, il a intégré l’équipe Chimie du Phosphore et Catalyse pour sa thèse où il s’intéresse à de nouvelles approches en organocatalyse. En dehors du laboratoire, Vincent se passionne pour le sport.

Yunliang Yuest en première année de thèse, après avoir son cursus à l’université de Huaqiao (Chine). Liang s’intéresse au cours de sa thèse au développement de méthodologies synthétiques énantiosélectives par les phosphines. En dehors du laboratoire, Liang aime la photo et voyager. 

Weiping Zhou a obtenu son master de l’Université de Shanghai en 2017. Il a trravaillé au Shanghai institute of Organic Chemistry et au SIMM plusieurs mois. Il a rejoins l’équipe en 2018 pour effectuer son PhD. En dehors du labo, Weiping aime nager et pêcher. 

Nawel Goual a obtenu sa licence en Chimie-biologie et son master 1 Chimie à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Elle a effectué deux stages au sein de l’équipe Electrochimie et Synthèse Organique (ESO) de l’Institut Chimie et Matériaux Paris-Est sous la direction du Pr. Sylvie Condon et du Dr. Christophe Pichon. Elle a effectué son stage de M2 dans l’équipe du Dr. Géraldine Masson sur la catalyse photoredox. Elle a rejoint l’équipe Chimie du Phosphore et Catalyse pour sa thèse, où elle s’intéresse à de nouvelles approches en catalyse organométallique. En dehors du laboratoire, Nawel aime le fitness et la photographie. 

Xu Han est en deuxième année de thèse, après avoir son cursus à l’université de Langzhou (Chine). Xu s’intéresse au cours de sa thèse au développement de nouvelles réactions catalysées par l’Au(I). En dehors du laboratoire, Xu aime peindre et voyager. 

Julie Febvay est en deuxième année de thèse, après avoir son cursus à l’Ecole Nationale de Chimie Paris. Julie est financée par l’ANR Helphos (ANR-15-CE29-0012) et s’intéresse à l’élaboration de nouveaux hélicènes phosphorés. En dehors du laboratoire, Julie aime le sport et militer pour les causes qui lui sont chères, souvent dans le domaine de l’écologie. Les lombricomposteurs n’ont plus de secrets pour elle ! 

Nicolas Glinsky-Olivier est en deuxième année de thèse, après avoir effectué un magistère et un M2R à l’université Paris Sud. Nicolas développe de nouvelles approches vers des alcaloïdes indoliques complexes par des approches auro-catalysées. A côté de la chimie, Nicolas s’intéresse à l’histoire et aux grandes sagas cinématographiques comme StarWars ou le Seigneur des anneaux ! 

Charlotte Lorton a suivi les enseignements du Magistère Physico-chimie moléculaire et a poursuivi sa formation en M2R de l’Université Paris-Saclay. Charlotte développe de nouvelles méthodologies dans le domaine de l’organocatalyse par les phosphines. En dehors du labo, Charlotte aime voyager, la musique latine et les petits chiens ! 

Zhenhao Zhang vient de l’Université de Zhengzhou en Chine. Il est en deuxième année de thèse, en co-tutelle avec l’Ecole Polytechnique. Zhenhao développe de nouveaux complexes d’Au(I) chiraux et leurs applications en catalyse homogène. Dans son temps libre, Zhenhao aime lire, écouter de la musique et regarder des films. 

Suite à des études en classe préparatoire à Dijon, Sébastien Thueillon a intégré l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM) en 2014. Dans le cadre d’une année de césure, en 2015, il est parti aux US et plus précisément dans l’état du Michigan au sein de l’équipe Frost (MSU). Il a alors travaillé sur le développement du PTA précurseur du PET. Suite à l’obtention de son diplôme d’ingénieur chimiste en 2017, Sébastien a remporté une bourse de l’école doctorale MTCI de Paris Descartes en collaboration avec l’ICSN et l’UTC de Compiègne. Il travaille désormais sous la direction des docteurs Joëlle Perard, Jean-François Betzer et Erwann Guenin sur le développement de nouveaux acides phosphoriques chiraux supportés. En dehors du laboratoire, Sébastien aime débattre de politique et jouer.