Département de Chimie des Substances Naturelles et Chimie Médicinale

Présentation du département

 

Le département de Chimie des Substances Naturelles et Chimie Médicinale englobe plusieurs thématiques de recherche autour de deux axes transversaux : les molécules d’origine naturelle et le développement de nouveaux agents thérapeutiques. Le premier axe inclut l’isolement, la synthèse et l’étude des propriétés de composés de diverses origines (marins, végétaux, micro-organismes…) dans un contexte de valorisation (pharmaceutique, cosmétique, agrochimiques…) et de compréhension (écologie chimique, interactions inter-organismes…). Le second axe comprend la conception et le développement de nouvelles molécules à visée thérapeutique, dans des domaines variés comme les antiparasitaires, les antibactériens, les antifongiques ou les anticancéreux.

Permanents du département

Ali Al-Mourabit est Directeur de Recherche DR1 et responsable de la thématique : Métabolites Marins: isolement, synthèse et bioactivité.
– Formation : chimie organique et bioorganique.
– Thèse : Université Paris XI , France (Isolement de métabolites marins bioactifs et Synthèse Totale).
– Post-Doc : Université Leibniz Hannovre, Allemagne, boursier de la fondation AvH. (Synthèse totale)
– Habilitation à diriger des Recherches : Université Paris XI (Paris Saclay), France (Isolement de Produits Naturels Marins, Synthèse Biomimétique et Valorisation).

Cécile Apel est ingénieur de l’Institut National Polytechnique de Lorraine (ENSAIA). Elle a intégré le CNRS en 2008 en tant qu’ingénieur à l’ICSN pour son expertise en isolement et caractérisation de métabolites secondaires issus de plantes. Elle est ensuite partie à Dublin (UCD, Agriculture and Food Science centre) pendant deux ans où elle a travaillé sur la valorisation de co-produits végétaux de l’industrie alimentaire. Elle a de nouveau rejoint l’équipe en 2015 où elle participe à la valorisation de l’Extractothèque ICSN, au développement de programmes de recherche en métabolomique et phytochimie, ainsi qu’au développement de méthodologies en chimie analytique.

Sandra Beaupierre est Ingénieure d’études CNRS en synthèse organique.

Sandy Desrat est ingénieur chimiste diplômé de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMu). Il a ensuite obtenu un Doctorat en chimie organique en 2010 à l’Université de Rennes 1 sous la direction de Pierre van de Weghe après avoir travaillé sur la synthèse totale d’une molécule naturelle lichénique. Il est ensuite parti en post-doctorat chez le Pr. William B. Motherwell à l’University College de Londres (UCL) pendant 1 an avant de venir travailler pendant plus de 2 ans dans l’équipe sur la pharmacomodulation et la synthèse biomimétique d’analogues d’un produit naturel isolé au laboratoire. Après une autre expérience de post-doctorat dans l’équipe de Francine Acher avec le Dr. Nicolas Pietrancosta à l’Université Paris Descartes en 2014, il a travaillé en tant que chef de projet chez NovAliX pharma à Madrid pendant 10 mois. En 2015, il a rejoint l’équipe en tant que chargé de recherche pour travailler sur la valorisation de métabolites de plantes et sur la synthèse de molécules naturelles bioactives.

Joëlle Dubois est ingénieur chimiste ESCIL 1979 et a obtenu le grade de docteur es Sciences en 1987 à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris. Elle est directrice de recherche au CNRS et anime depuis une quinzaine d’années la thématique « Agents Antiparasitaires ».

Vincent Dumontet est pharmacien et Docteur de l’Université René Descartes Paris V – Thèse soutenue en 2000 sous la direction de Thierry Sévenet et Françoise Guéritte. Il a intégré le CNRS en 2000, en tant qu’Ingénieur de Recherche à l’ICSN dans l’équipe de Thierry Sévenet, Françoise Guéritte et Daniel Guénard, pour s’occuper de programmes de récoltes de plantes et de projets de recherche en phytochimie sur les plantes endémiques (Nouvelle-Calédonie, Vietnam, Madagascar, Ouganda). Il a reçu l’HDR en novembre 2014. Depuis décembre 2014, il est responsable du Laboratoire des Plantes Médicinales de Nouméa, antenne avancée de l’ICSN en Nouvelle-Calédonie, où il met en oeuvre des travaux de recherche en lien avec le Département de Chimie des Substances Naturelles et Chimie Médicinale.

Véronique Eparvier est diplômée de deux Masters 2 : Sciences des Agro-ressources de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, et Anthropologie (Laboratoire d’Écologie Humaine et d’Anthropologie, U. d’Aix-Marseille III) et depuis 2005 d’un doctorat spécialité « Chimie des Substances Naturelles » du Muséum National d’Histoire Naturelle, thèse obtenue sous la direction de Françoise Guéritte et Thierry Sévenet à l’ICSN. En 2006, missionnée par l’ICSN, elle rejoint le CNRS-Guyane en tant qu’Ingénieur de recherche afin de mettre en place le programme « Chimiodiversité de la flore de Guyane ». Elle est recrutée au CNRS-Guyane en 2008 en tant qu’Ingénieur de recherche. Elle rejoint à nouveau l’ICSN en 2011 où elle participe au développement de programmes de recherche sur les micro-organismes symbiotiques et d’une souchothèque. Elle a obtenu son HDR en octobre 2013.

Catherine Guillou studied Biochemistry and Organic Chemistry at Pierre et Marie Curie University (Paris VI). She received her PhD in Organic Chemistry from the University of Paris Sud (Orsay) under the supervision of Pierre Potier and C. Thal in 1991. After a post-doctoral training with C. Mioskovski and J.P. Lellouche (CEA, Saclay), she was appointed CNRS researcher at the Institute de Chimie des Substances Naturelles in Gif-sur-Yvette in 1993. She was promoted Research Director DR2 in 2004 and DR1 in 2018. Her research focuses on the development of new methodologies, their applications to total synthesis, biological studies of natural products and the design of enzyme inhibitors involved in cancer and Alzheimer’s disease.

Marc Litaudon obtient le grade de docteur en pharmacie en 1982 (Faculté de Pharmacie de Paris XI), et commence une carrière scientifique en pharmacologie clinique en tant qu’interne des hôpitaux de Paris puis pharmacien de recherche clinique. En 1991, il obtient le diplôme de doctorat en sciences pharmaceutiques et effectue un stage postdoctoral dans le département de chimie marine à l’Université de Canterbury (NZ). En 1994, il rejoint le CNRS en tant qu’ingénieur de recherche. Il est affecté en Nouvelle-Calédonie pour une durée de 6 ans en tant que responsable du « Laboratoire des plantes médicinales ». Depuis 2001, à l’ICSN, il est responsable de la gestion, de la valorisation et du développement scientifique de l’Extractothèque ICSN, la plus grande collection d’extraits naturels dans le domaine public en France. En 2016 il est lauréat de la médaille de cristal du CNRS.


Céline Moriou-Chesné est technicienne chimiste dans l’équipe, diplômée d’un BTS chimie. Elle a rejoint l’équipe en 2006. Elle a d’abord travaillé sur la synthèse de métabolites marins et de dérives. Depuis 2010, elle travaille sur l’isolement et la caractérisation de métabolites secondaires d’éponges marines.

Fanny Roussi est pharmacienne diplômée de l’Université René Descartes (Paris V). Elle a effectué une thèse en chimie organique dans l’équipe d’Henri-Philippe Husson (Paris V). Elle est ensuite partie en post-doctorat à l’Université d’Oxford dans l’équipe de Jack Baldwin où elle a travaillé sur la synthèse totale biomimétique de produits naturels. Entrée au CNRS comme chargée de recherche en 2001, elle a intégré, en 2003, l’équipe de Thierry Sévenet, Françoise Guéritte et Daniel Guénard pour travailler sur la synthèse de molécules naturelles bioactives. Elle est maintenant directrice de recherche et a repris la responsabilité de l’équipe en septembre 2013.

Sylviane Thoret est Assistante Ingénieure CNRS en synthèse organique.