Les organismes vivants développent des capacités de résistance qui leur permettent de s’adapter aux stimuli de leur milieu. Ainsi, les cellules de mammifères sont confrontées en permanence à des stimuli appelés couramment stress, mais qui sont en fait des stimulations naturelles plus ou moins exacerbées.
Dans notre groupe de recherche nous nous intéressons aux mécanismes de la réponse adaptative des cellules de mammifères aux stimuli et signaux environnementaux, et aux modifications post-traductionnelles réversibles des protéines senseurs des signaux redox. Parmi ces protéines se trouvent les protéines à centre Fe-S. Présentes dans tous les compartiments de la cellule eucaryote, elles sont impliquées dans de nombreux processus cellulaires fondamentaux (respiration, synthèse de l’ADN, homéostasie du fer, modification des ARNt…) ainsi que dans la réponse adaptative de la cellule suite à une modification de son environnement ou à un stress (protéines Fe-S agissant comme des senseurs rédox).
En alliant biochimie et biophysique sur protéines purifiées et biologie cellulaire à l’aide de cellules de mammifères, nous cherchons à comprendre la fonction biologique des protéines Fe-S eucaryotes et comment leur centre Fe-S est assemblé.

 

Janvier 2020 .

L’équipe accueille 4 nouveaux chercheurs permanents et devient « Protéines Fe-S , stress oxydant et cancer »
– Olivier Guittet, Maître de Conférences, Université Paris-Saclay
– Meng-Er Huang, Directeur de Recherche CNRS
– Michel Lepoivre, Directeur de Recherche CNRS
– Laurence Vernis, Chargée de Recherche INSERM

Notre groupe est rattaché à :

 

Accueil de stagiaires, étudiants en thèse et post-doc :

Vous aimeriez effectuer un stage, une thèse ou un stage post-doctoral dans notre équipe ? Contactez-nous pour que nous en discutions ensemble.