Tree-D est un projet interdisciplinaire (écologie du bois, microbiologie, chimie analytique), qui a pour but d’explorer les défenses microbiennes et chimiques de Sextonia rubra (Mez.) Van der Werff (grignon franc, Lauraceae), une essence durable exploitée en Guyane française. Il s’agit de considérer l’arbre, non plus comme une somme de sous-unités, mais comme un organisme tridimensionnel (3D) vivant et complexe, caractérisé par son stade de développement, produisant des métabolites spécialisés, abritant des communautés microbiennes et interagissant avec son écosystème. Il s’agit donc de mettre en place une analyse spatiale et intégrative multi-échelles, du microscopique au macroscopique, des racines aux feuilles, de l’écorce à la moelle, multi-omiques (génétique et métabolomique) et fonctionnelle (durabilité naturelle et approche d’écologie chimique inverse), pour produire la première cartographie 3D d’un arbre mature de la forêt tropicale guyanaise.

Ce projet financé par la MITI (Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires) du CNRS a permis le recrutement de Marceau Levasseur en thèse à compter du 1er octobre 2020. Les coûts de fonctionnement de ce projet sont couverts par le CNRS.

Plan d’échantillonage de Sextonia Rubra

Étapes du projet

Travail de terrain

  • Découpe en hauteur des branches supérieures,
  • Abattage de l’arbre,
  • Tronçonnage des sections de Sextiona Rubra,
  • Prélèvements des échantillons pour les études en chimie et microbiologie.

Travail sur les différents sites de recherche

  • Préparation des échantillons pour les études de durabilité,
  • Préparation de l’huile essentielle des fruits de Sextonia Rubra,
  • Mise en culture des microorganismes associés à Sextonia Rubra.